Visites et divertissements

Tourisme infos

Chantilly - Ville des Princes de Condé - Château Condé à 22 km

Le château de Chantilly se dresse au cœur d’un vaste domaine de 7 800 hectares de terres, dans une des plus grandes forêts des environs de Paris.
Les Montmorency, propriétaires du domaine jusqu’en 1632, y ont fait bâtir un château médiéval, rénové par la suite dans un style inspiré de la Renaissance et augmenté d’un petit château de plaisance. La propriété est rattachée à la couronne en 1643, revenant à la sœur d’Henri II de Montmorency, épouse d’Henri II de Bourbon, troisième prince de Condé.
Son fils, le Grand Condé (1756 - 1830), crée à Chantilly une cour littéraire et en fait le théâtre de fêtes somptueuses. Il y reçoit la cour de Louis XIV en 1661 et demande au jardinier de Versailles, André Le Nôtre, d’aménager le parc. Le Nôtre compose un jardin dominé par les étendues d’eau, transformant la Nonette, modeste affluent de l’Oise, en un grand canal.

Le musée vivant du cheval

Abrité dans les grandes écuries des Princes de Condé ,le musée vivant du cheval créé en 1982 est devenu non seulement le plus beau et le plus grand musée au monde de sa catégorie, mais également une véritable institution de renommée internationale. Un musée vivant et pédagogique grâce à ses 30 chevaux dressés, ses 31 salles d’exposition culturelles.

L’aérophile

A tout âge venez goûter à de nouvelles sensations envolant à bord du plus grand ballon captif du monde(32m de haut et 22m de diamètre) à150m d’altitude en toute sécurité, sans bruit ni secousses. Jusqu ‘à30 passagers par ascension peuvent découvrir un panorama exceptionnel : le parc dessiné par Le Notre,le château, l’hippodrome, la forêt, la cathédrale de Senlis, et au loin la tour Eiffel par temps clair.

Compiègne - Ville impériale - Le Château à 25 km

Commencé sous Louis XV et achevé sous Louis XVI, le château de Compiègne obtint son titre de résidence impériale sous le règne de Napoléon 1er. La forme bizarrement triangulaire du bâtiment avait été dictée par le tracé des remparts la ville. Il s’agit d’un château entièrement meublé (à 25 km)

La clairière de l’Armistice et son musée

Le Maréchal Foch y signa l’armistice le 11 novembre 1918.Un petit musée abrite un wagon identique à celui qui fut détruit par les allemands pendant la seconde guerre mondiale. 32 stéréoscopes (photo en relief) qui présentent des photos noir et blanc sur différents thèmes : mobilisation, la vie du poilu, Verdun, la fête de la victoire. Deux salles supplémentaires sont consacrées, l’une à l’armistice du11 novembre 1918 et l’autre à l’armistice du 22 juin 1945. Des vertiges du wagon original sont exposésdans deux vitrines.

Le Musée de la figurine historique

131 vitrines présentant des diaporamas (des figurines mises en scène dans un décor). Plus de 100 000 figurines civiles et militaires de toutes les époques. Le clou de cette exposition est la bataille de Waterloo (12 000 figurines et 18 ans de travail)

Le Château de Pierrefonds à 10 km de Compiègne

La restauration entreprise par Violet leDuc fut critiquée par des générations d’historiens. Cela dit, c’est l’idéal pour montrer aux enfants ce qu’était un château féodal. Tout y est très bien reconstitué: pont-levis, donjon, poterne, créneaux. A l’intérieur, dans les anciennes cuisines exposition sur Violet le Duc et les différents chantiers qui lui furent confiés.

La cathédrale de Beauvais et son horloge astronomique à 36 km

Sa construction commença en 1225. Les architectes de l’époque la voulurent grandiose et prirent un maximum de risques au point de vue technique. C’est la cathédrale au cœur gothique le plus haut du monde (à 36 km)

Le musée départemental de l’Oise

Il rassemble des collections originales et très variées. Parallèlement à la présentation des collections, le musée départemental accueille et organise des animations et des expositions temporaire.

La manufacture nationale de tapisserie

Créée par Colbert en 1664, la manufacture de Beauvais réalise des tapisseries selon la technique de la basse-lisse, en utilisant des métiers à tisser horizontaux. Héritière d’une brillante histoire, notamment au 18 ème siècle sous la direction du peintre Oudry, elle participe au renouveau de la tapisserie à partir de cartons de peintres et d’artistes contemporains.

Senlis - Cité royale, cathédrale et vieille ville en calèche à 21 km

Toujours entourée des vielles maisons qui la virent s’édifier, ce qui ajoute du charme à la visite. La construction de la cathédrale commença en 1153 et s’étendit, après remaniements et incendies, jusqu’en 1560. Elle résume ainsi magnifiquement toutes les tendances gothiques en Ile de France (à 21 km)

Ermenonville - Le Parc Jean Jacques Rousseau à 34 km

Considéré comme l’un des parcs paysagers les plus beaux de France, il tire sa gloire autant que de la tranquillité et des paysages qu’il offre que du personnage illustre qui y repose. En une heure de promenade environ, on admire également dans le parc l’étonnant temple de la philosophie, une grotte préhistorique, un kiosque, l’autel de la rêverie (à 34 km)